Prenez un temps pour vous dès maintenant :
contact@shanti-med.fr

Biographie

shanti-med > Biographie

Ma démarche personnelle, qui suis-je ?

Bonjour, je suis Patrick Almerge, quelques mots sur mon parcours…

Après des études techniques, je me suis orienté vers la photographie… Le côté « alchimique » (c’était encore l’époque de l’argentique…) me plaisait et le coté optique, technique me parlait également. Ce qui me fascinait était le fait que cela permettait de fixer un moment dans la matière : on peut faire dire beaucoup de chose à une photo et surtout faire naitre des émotions chez celui qui la contemple…

J’ai beaucoup voyagé ensuite et pratiqué divers métiers tout en pratiquant des sports « un peu » engagés : escalade, spéléologie, canyoning, parapente, randonnée à pied et à ski…

Le hasard des rencontres m’a amené vers le métier de technicien cordiste. Pendant de nombreuses années j’ai travaillé sur corde sur des pylônes, des clochers, des immeubles, des falaises, des cheminées d’usine d’abord comme technicien puis chef d’équipe, chargé d’affaire pour finir par créer une société spécialisée dans ce type de travaux en hauteur. De fil en aiguille, j’ai commencé à dispenser des formations dans ce secteur d’activité que je connaissais bien et j’ai ensuite élargi le champ de mes compétences pour pouvoir également intervenir également dans la formation de secouristes entre autre.

J’ai aimé ce métier qui me permettait d’être dehors et je me suis habitué à vivre avec le risque : obligation de concentration sur chaque geste pour atteindre un objectif et surtout… pour rester vivant…

Très jeune, j’ai ressenti le besoin de chercher un sens à la vie même si je ne l’aurais pas formulé comme cela à l’époque… En fait je cherchais comment « il fallait faire » pour être heureux… Pas spécialement croyant et même « un peu » fâché avec la culture judéo chrétienne qui est pourtant la mienne,  je ne me sentait pas attiré par aucune autre religion… Alors je me suis intéressé à la Philosophie et au symbolisme. J’ai ensuite beaucoup lu sur le chamanisme, les Cathares, les Templiers, le judaïsme et la Kabbale, l’Islam, l’Hindouisme, le Bouddhisme…

Une formation en C.N.V. / Communication Non Violente (lien) m’a particulièrement touché et nourri également…

A ce jour, bien que je me sente très proche de certaines formes de Bouddhisme (celle du Village des Pruniers cf. Thich Nath Hanh), je reste agnostique et me situerai plutôt dans le pari de Blaise Pascal : je dis souvent que je crois mais que je ne suis pas sûr…  😉 J’aime le concept de spiritualité laïque…

En chemin, j’ai aussi pris le temps d’une analyse et ai pas mal pratiqué la méditation.

J’ai visité en premier l’approche « occidentale », un peu « compliquée » avec son approche basée sur l’intellect : la philosophie, le symbolisme judéo-chrétien. Elle me parle, c’est « de chez moi ». Cela me ressemble et me nourrit …

J’ai trouvé la seconde approche « orientale » plus « simple » dans le bon sens du terme. Elle s’inscrit plutôt dans le ressenti et l’émotion. J’ai eu un peu de mal à y entrer au début mais au fil des ans, elle est devenue ma « seconde béquille » et j’y trouve ce que la première ne m’offre pas.

J’ai trouvé un équilibre.

Ayant envie « d’autre chose » professionnellement parlant, je me suis naturellement dirigé vers ce qui m’habite depuis mon adolescence : la recherche de sens, de bien-être, du bonheur.

J’ai commencé par faire des recherches sur internet et je suis tombé un peu par hasard sur des sites qui parlaient de Sophrologie.

On y disait que « La Sophrologie est une technique de développement personnel qui s’intéresse à l’étude de la conscience individuelle, dans une approche phénoménologique visant à tenir compte de l’historicité de chacun », qu’il s’agissait « de techniques de relaxation » et que c’était « un outil pour harmoniser le corps et l’esprit ». On y assurait que « grâce à cette science, les patients apprennent à trouver des ressources en eux et à reprendre confiance ». La Sophrologie pouvait être pratiquée en groupe avec souvent pour but de se relaxer. J’ai lu que des séances individuelles étaient plus indiquées pour des gens ayant des problèmes à résoudre tels que le mal-être, la perte de confiance, les crises d’angoisse, le stress engendrés par différentes pathologies. Elle était également efficace pour la préparation mentale des sportifs, la préparation à l’accouchement, etc.

J’ai lu que cette « science de la conscience » était le fruit du long parcours d’un médecin psychiatre, le Professeur Alfonso Caycedo.

Ne pouvant se satisfaire des méthodes de l’époque, il a voulu savoir ce qui se passait dans la « boite noire » : l’étude de la conscience ne faisait pas partie du programme de formation des médecins… Le fait que les techniques qu’il a développé proviennent à la fois de notions philosophiques occidentales (la phénoménologie) mais aussi de techniques qu’il a su aller chercher en Orient m’a carrément parlé : c’était ce que je cherchais… : j’ai donc choisi de m’inscrire à une formation de sophrologue dans l’école que le Professeur Caycedo a créé. J’ai suivi le cycle fondamental à l’École formation Caycédienne de Toulouse et suis donc aujourd’hui sophrologue. Pour autant, je poursuis à ce jour ma spécialisation au travers du cycle radical qui me permettra d’accéder au cycle existentiel et au titre de « Master Spécialiste en Sophrologie Caycédienne®» (titre privé andorran).

De nombreuses valeurs m’animent :

La première est la liberté… : C’est pour cela que vous repartirez avec un enregistrement mp3 de la séance de façon à ce que vous puissiez pratiquer à tête reposée chez vous. Le but recherché étant à terme votre autonomie totale…

Suivent l’Intégrité, l’Harmonie et la promotion de la Conscience.

Pour cela mon attitude se veut empreinte de bienveillance.

Écoute et partage sont les bases de la relation que je souhaite poser dans le cadre d’un accompagnement.

Peu importe votre origine, votre niveau d’étude et vos moyens : Je veux tout mettre en œuvre pour que tout un chacun puisse profiter des bienfaits de cette superbe méthode… Voir ici ma proposition de Participation solidaire, libre et consciente.

Quelques fois, s’assoir sur un coussin ne fait pas de mal non plus… je serais ravi de vous proposer également des séances de M.P.C. / Méditation de Pleine Conscience.

Je suis sûr que nosu allons très bien nous entendre… 😉

A très vite !!!

Prendre un temps pour soi et repartir ressourcé…

Ce site utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation.